Sécurité de charge et EUMOS

« camion renversé après avoir failli perdre sa cargaison », « camion perd toute sa cargaison au rond-point », « camion se retrouve dans le fossé ».

Quiconque lit ces manchettes peut ne pas savoir que tous ces accidents peuvent avoir été causés par le fait que la cargaison transportée n’était pas suffisamment stable. Le Conseil européen et le Parlement européen sont bien conscients que des cargaisons mal arrimées entraînent chaque année plus de 1 000 morts et de nombreuses blessures plus graves. Déjà en 2014, ils ont approuvé la directive EU/2014/47, qui est maintenant en vigueur dans tous les Etats membres de l’UE. La directive oblige les États membres à vérifier l’état technique du véhicule et le fusible (= le terme utilisé pour l’arrimage) de la cargaison sur la route et à le signaler également à l’administration européenne.

Responsable ?
Avec cette directive, le législateur européen contrevient radicalement à la pratique actuelle dans de nombreux États membres. L’Europe transfère la responsabilité de l’arrimage de la charge du conducteur et du transporteur vers l’expéditeur et même vers l’emballeur. L’Europe se rend compte qu’il est impossible pour un conducteur d’arrimer les 1 800 caisses de bière dans une remorque pièce par pièce, sans parler du fait qu’il peut arrimer 75 000 canettes individuelles chacune. Cela devient beaucoup plus facile lorsque les 33 palettes sont sûres d’être « dimensionnellement stables ».

Comment vérifier ?
La question se pose alors de savoir comment un conducteur – et un inspecteur routier – sait si une palette est stable. La directive EU/2014/47 fait référence à la norme EUMOS 40509. Cette norme européenne décrit un essai dans lequel les forces exercées sur la charge pendant le transport routier sont simulées dans des conditions de laboratoire. Les forces réalistes telles que le freinage ou le virage d’un camion sont discutées. En plus de l’essai lui-même, la norme décrit également les informations que l’emballeur doit fournir au conducteur et à l’inspecteur sur chaque chargement de palette.

Stabilité de la palette
Ce que la directive et la norme Eumos ne prescrivent pas, c’est comment rendre une palette suffisamment stable. L’emballeur est libre d’utiliser des sangles, de la colle, des housses extensibles, du film étirable, des caisses, etc… Dans la pratique, plus de 80% des palettes en Europe sont emballées avec du film étirable et ce nombre ne cesse d’augmenter. De plus, ces dernières années, les machines d’emballage sous film étirable et le film disponible se sont énormément améliorés afin de pouvoir emballer une charge palettisée de manière dimensionnellement stable, conformément à la norme EUMOS 40509. Beaucoup d’emballeurs et (peu à peu aussi les responsables des achats) se rendent compte qu’il est préférable pour eux de choisir un film étirable de haute qualité avec des propriétés mécaniques bien documentées. Ils règlent ensuite leurs machines d’emballage en fonction de ces propriétés et font certifier la stabilité de forme de leurs charges palettisées conformément à la norme EUMOS 40509.

Mark Juwet, – KU Leuven – expert en sécurisation des cargaisons, sécurité du transport et emballage de produits durables, fait partie du cours sur l’assurance des marchandises.

Vous voulez en savoir plus sur les produits AFP ? Nous contacter ?

Abonnez-vous à la newsletter!